koinè

koinè [ kɔine; kɔinɛ ] n. f.
• déb. XXe ; gr. koinos « commun »
Didact. Langue commune de la Grèce aux époques hellénistique et romaine. Par ext. Langue commune, vulgaire d'un groupe humain.

koinè nom féminin (grec koinê dialektos, langue commune) Dialecte attique mêlé d'éléments ioniens qui est devenu la langue commune de tout le monde grec à l'époque hellénistique et romaine. Langue commune se superposant à un ensemble de dialectes ou de parlers sur une aire géographique donnée.

koinè
n. f. LING Dans l'Antiquité, langue commune du monde grec, de l'Adriatique à l'Asie hellénistique.
|| Par ext. Langue commune à un groupe humain. Le castillan, koinè de l'Espagne.

⇒KOINÈ, subst. fém.
A. — LINGUISTIQUE
1. ,,Langue commune (...) dans laquelle se sont fondus au 4e siècle avant notre ère divers parlers grecs, avec le dialecte attique pour base`` (MAR. Lex. 1933). Le grec moderne (...) est, en effet, l'aboutissement d'un développement ininterrompu depuis la koïnè (...) qui se forme dès le IVe siècle avant notre ère (A. MIRAMBEL, Aperçu ling. ds Grèce, Paris, Hachette, 1967, p. 88 [Les guides bleus]). L'impropriété poétique de la koinè impose le recours aux vieux dialectes (E. WILL, C. MOSSÉ, P. GOUKOWSKY, Le Monde gr. et l'Orient, Paris, P.U.F., t. 2, 1975, p. 598, note 1).
2. P. ext. ,,Toute langue commune constituée selon ce type`` (MAR. Lex. 1933). Un cas limite est celui où une koinè est adaptée à toutes les activités, de la vie familière aux activités supra-locales par essence, comme les arts, les sciences, l'administration des grands États. (...) chaque communauté nationale moderne tend à donner ce statut à la langue d'État (Langage, 1968, p. 578).
Rem. Littér. [Employé à propos d'une lang. choisie comme moyen de communication par des interlocuteurs parlant habituellement des langues différentes]. Ils commencent en flamand, je réponds en français, et alors le français devient notre Koiné (LARBAUD, Journal, 1935, p. 341).
B. — P. anal. [En parlant d'autres domaines intellectuels] Tout fonds commun. Les textes provenant d'autres cantons désertiques du monde ancien (...) sont là pour le prouver; il y eut une koinê de l'écriture, parallèle à celle de la langue (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 510). On peut donc parler d'un droit grec qu'il faut envisager (...) comme un droit interhellénique ou une sorte de koinè juridique, qui s'imposa aussi bien dans les cités que dans les royaumes (V. EHRENBERG, L'État gr., Paris, Maspero, 1976, p. 341).
Prononc. et Orth. : [], [-ne]. Formes corresp. -nê, -nè (supra), dans lesquelles l'accent grave gagne du terrain, et -né (supra), respectivement. MIRAMBEL, supra, koï-. Étymol. et Hist. 1913 (A. MEILLET, Aperçu d'une histoire de la langue grecque, p. 259 : Définition de la ); 1913, août (Lar. mens., p. 796b, c.r. de M. Enoch sur le livre de A. Meillet : il y avait une koinê [en it.] ionienne à l'époque d'Hérodote). Mot gr. « langue commune ».

koinè [kɔinɛ] n. f.
ÉTYM. Déb. XXe (1914, in Rev. gén. des sc.); mot grec, « dialecte commun », fém. subst. de l'adj. koinos « commun à plusieurs personnes ».
Didactique.
1 Langue commune de la Grèce aux époques hellénistique et romaine.REM. Se dit aussi de la fusion de plusieurs parlers grecs avec l'attique au IVe s. avant l'ère chrétienne.
tableau Classification des langues.
2 Par ext. Langue commune (vulgaire, vernaculaire) d'un groupe humain répandu en plusieurs lieux.Langue étrangère véhiculaire, pour les locuteurs ayant des langues maternelles différentes.
3 Ensemble de traits culturels communs. || Une koinè esthétique, juridique, idéologique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • koinè — koinè …   Dictionnaire des rimes

  • Koine — Koinè Histoire de la langue grecque (voir aussi : alphabet grec) Proto grec (vers 2000 av. J. C.) Mycénien (vers 1600–1100 av. J. C.) Grec ancien (vers 800–300 av. J. C.) Dialectes : éolien, arcado cypriote, Ionien attique …   Wikipédia en Français

  • Koiné — Koine Zeitraum ca. 300 v. Chr. bis 600 n. Chr. Ehemals gesprochen in östlicher Mittelmeerraum, südliche Balkanhalbinsel, Syrien, Palästina, Ägypten Linguistische Klassifikation Indo Europäisch Koine Sprachcodes …   Deutsch Wikipedia

  • Koine — Zeitraum ca. 300 v. Chr. bis 600 n. Chr. Ehemals gesprochen in östlicher Mittelmeerraum, südliche Balkanhalbinsel, Syrien, Palästina, Ägypten Linguistische Klassifikation Indo Europäisch Koine …   Deutsch Wikipedia

  • koine — KOINÉ s.f. (lingv.) Variantă lingvistică ce serveşte comunicării între vorbitori de dialecte sau graiuri diferite; limbă comună (b). – Din fr. koiné. Trimis de catalin caba, 02.02.2005. Sursa: DEX 98  koiné s. f. / s. n. (sil. koi ) Trimis de… …   Dicționar Român

  • Koinè — (Отранто,Италия) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: Via Alimini Litoranea Alimini Snc …   Каталог отелей

  • koine — koinȇ (koìnē) m[i] i ž[/i] <G a> DEFINICIJA lingv. 1. pov. zajednički jezik Grka u doba helenizma 2. zajednički (i to govorni) jezik kojim se služi veći broj govornika različitih dijalekata ETIMOLOGIJA grč. koinḗ (diálektos) ← koinós:… …   Hrvatski jezični portal

  • koine — [koi nā′; koi′nā΄, koi′nē΄, koi′nē΄] n. [Gr (hē) koinē (dialektos), (the) common (dialect) < koinos: see COENO ] 1. [also K ] the language used throughout the Greek world, from Syria to Gaul, during the Hellenistic and Roman periods: its… …   English World dictionary

  • koiné — s. f. 1. Língua comum empregada na Grécia helenística e baseada no dialeto ático, ainda que com certos carateres jônicos. 2.  [Por extensão] Língua comum a um grupo humano: O castelhano, koiné de Espanha …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Koinē — (griech.), die auf Grund des attischen Dialekts seit der Zeit Alexanders d. Gr. entstandene Gemeinsprache der Griechen; s. Griechische Sprache, S. 331, und Hellenismus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.